يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔــُٔو نُورَ اؐللهِ بِأَفۡـوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِـرُونَ • • • هُوَ اؐلَّذِىۤ أَرۡسَلَ رَسُولَهُ ۥ بِاؐلۡهُدَىٰ وَ دِينِ اؐلۡحَقِّ لِيُظۡهِرَهُ ۥ عَلَى اؐلدِّينِ كُـلِّهِ ۦ وَ لَوۡكَرِهَ اؐلۡمُشۡرِكُونَ

Rose

Zaynab bint Khuzayma radi allahu anha1

Elle était la fille de Khuzayma ibn al-Hârith al-Hilâlîya de la tribu des Amir ibn Sa'sa'a, parmi les plus riches de l'Arabie. Elle habitait à La Mecque. Nous savons qu'elle était veuve de 'Ubayda ibn al-Hârith ibn Abd al-Muttalib, un parent du Prophète saws. Ils furent au nombre des premiers musulmans. 'Ubayda tomba martyr lors de la bataille de Badr. Une année s'était écoulée depuis la mort de 'Ubayda et Zaynab n'était toujours pas remariée.

Constatant qu'elle demeurait seule, le Prophète saws décida de la demander en mariage. Elle accepta avec joie. On prépara donc un appartement à son intention et, dès qu'il fut prêt, Zaynab radi allahu anha1 entra à son tour dans la maison de l'Envoyé de Allah saws. La dot que le Prophète saws lui remit s'éleva à quatre cents dirhams. Zaynab radi allahu anha1 avait autour de 30 ans lorsqu'elle entra dans la maison du Prophète saws. L'événement se situe au mois de ramadan de l'an 3 de l'hégire. Elle est réputée pour sa grande générosité et, déjà, avant son entrée dans la maison du Prophète saws, on l'appelait Umm al-Masakîn (la mère des pauvres).

On nous décrit Zaynab radi allahu anha1 comme étant une personnalité très calme et sereine, d'une compagnie agréable et discrète, toujours prête à aider les autres, dévouée à Allahazawajalb et à Son Envoyésaws. Elle était aimée par toutes les Mères des croyants (les autres épouses du Prophètesaws). Cependant, la présence de Zaynab radi allahu anha1 dans la maison du Prophète sawsfut de courte durée. Elle tomba malade et mourut huit mois après son mariage avec le Prophète saws. Elle fut la première des épouses à quitter ce monde. On nous rapporte que l'Envoyé d'Allah saws l'assista lui-même dans ses derniers instants, qu'il dirigea la prière funèbre et qu'il la fit enterrer dans le cimetière des femmes, non loin de sa fille Ruqayya, épouse de 'Uthmân, morte quelque temps auparavant.