يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔــُٔو نُورَ اؐللهِ بِأَفۡـوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِـرُونَ • • • هُوَ اؐلَّذِىۤ أَرۡسَلَ رَسُولَهُ ۥ بِاؐلۡهُدَىٰ وَ دِينِ اؐلۡحَقِّ لِيُظۡهِرَهُ ۥ عَلَى اؐلدِّينِ كُـلِّهِ ۦ وَ لَوۡكَرِهَ اؐلۡمُشۡرِكُونَ

arabesque

L'entrée en Islam

agabesque

La décision d'entrer en Islam peut être l'aboutissement d'une grande diversité de cheminements plus ou moins longs, d'expériences plus ou moins fructueuses, d'épreuves plus ou moins douloureuses.

Certains arrivent à l'Islam riches déjà de tout un passé vécu en fonction de leur foi en Allah azawajalb"Ceux-là auront double rétribution..." (Coran 28/54). Leur entrée en Islam n'est pas à proprement parler une "conversion" elle est une confirmation, une régénération et une continuation en vue d'un total accomplissement de leur quête spirituelle.

D'autres, bien que croyants au fond d'eux-mêmes, n'ont pu se donner et s'épanouir dans la pratique de leur religion d'origine, souvent faute d'avoir été à même de discerner entre le fond doctrinal authentique qu'elle comportait encore et les altérations qui y furent apportées par une certaine dégénérescence spirituelle de ses représentants. La découverte de la plénitude inaltérée de l'Islam est une providentielle occasion de "renaissance" pour eux.

D'autres sont sortis du scepticisme après avoir vécu au contact de musulmans pratiquants et vertueux. Ils ont ressenti en eux-mêmes une résonance juste constituant une preuve indéniable d'où naquit un irrésistible attrait pour les valeurs de l'Islam. Il convient cependant de mettre en garde certains d'entre eux contre le risque de méconnaître l'origine non humaine, c'est-à-dire divine, de la Religion et d'ignorer ainsi sa nature transcendante en pensant qu'elle se limiterait à des concepts humanistes et à des préoccupations morales et pratiques.

D'autres sontamenés jusqu'à la porte de l'Islam en raison d'un légitime projet de mariage. Mais, avant de franchir cette porte, il importe qu'ils prennent conscience qu'entrer en Islam est  un acte de foi et non pas une formalité administrative à remplir en vue du mariage. Certes le désir du mariage peut apparaître avant que ne soit clairement ressenti le besoin d'Allah azawajalb, car le mariage est en fait l'une des multiples causes secondes dont Allah azawajalb se sert pour attirer, pour ramener Ses serviteurs vers Lui. Le mariage est donc un motif valable d'entrée en Islam s'il est vécu en vue d'Allah azawajalb; si les futurs conjoints s'engagent à être de sincères compagnons de voyage vers Allah azawajalb.

D'autres encore, et ceux-ci sont de plus en plus nombreux, refusant le nihilisme d'une civilisation matérialiste profane et profanatrice qui s'engouffre désespérément dans son propre chaos,se réfugient de tout leur être dans la citadelle de la Foi et sont tout naturellement portés vers l'Islam du fait de l'immuabilité de sa Loi divine, loi respectée et vécue par les musulmans tant selon l'esprit que selon la lettre. Ces naufragés d'une civilisation qui a perdu la vision sacrée des choses et a "évacué" Allah azawajalb de ses préoccupations entrent en Islam émerveillés, assoiffés d'Allah azawajalb et réclamant une nourriture spirituelle sans mélange.

Ceux à qui échoit la délicate tâche d'accueillir ces "invités d'Allah" appelés à Lui par tant de voies différentes devront s'efforcer d'honorer, de comprendre, d'orienter et de sustenter avec  amour et patience.


Wa Allâhou A’lam

Allah azawajalb est le plus savant

band decoJe demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.