decorarabesqueD2decorarabesqueG2 

Sourate Al-Mu’minûn (Les Croyants)

Récitée par Cheikh Saad-El-Ghamidi

Nom

Cette sourate doit son nom "al-mu’minûn" c’est-à dire "les croyants" à son premier verset.

Période de révélation

Autant le style que le thème de cette sourate indiquent qu’elle a été révélée au milieu de la mission Prophétique à la Mecque. En lisant entre les lignes, nous ressentons qu’un conflit acerbe a débuté entre le Saint Prophète saws et les infidèles de la Mecque, bien que la persécution qu’ils opéraient ne soit pas encore devenue tyrannique. Il semble que cette sourate a été révélée au paroxysme de la "Famine" à la Mecque (verset 75 et 76), qui d’après les traditions authentiques a eu lieu au milieu de la Mission Prophétique. En outre, d’après la tradition relatée par Ourwah Ibn Az-Zubayr, Omar (Ibn Al-Khattâb) radi allahu anhu qui venait d’embrasser l’islam à cette époque dit "Cette sourate fut révélée en ma présence et je vis moi-même l’état du Prophète (saws) pendant la révélation. Quand la révélation toucha à sa fin, le Prophète saws dit "Je viens de recevoir dix versets, ceux qui sont capables de les honorer, iront assurément au Paradis." Alors, il récita les premiers versets de la sourate." (Rapporter par Ahmad, At-Tirmidhî, An-Nassaï et Al-Hâkim).

Thèmes

Le thème central de cette sourate est une invitation aux Hommes d’accepter et de suivre le Message du Saint Prophète saws. La sourate toute entière tourne autour de ce thème.

Liens Internes

Versets 1 à 11 : Le fait que les gens qui ont accepté le Message du Prophète saws font de plus en plus démontrer de nobles caractères, est une preuve concrète de la véridicité du Message.

Dans les versets 12 à 22, l’attention a été attirée sur la création de l’Homme et de l’univers pour souligner le fait que l’univers tout entier, y compris l’Homme, est une preuve évidente de la véridicité du Message prophétique qui invite les Hommes à accepter le Monothéisme et la vie dans l’Au-Delà.

Ensuite, dans les versets 23 à 54, les récits des Prophètes précédents radi allahu anhum et leurs communautés ont été cités en guise de preuves historiques de la véridicité du Message. Ces récits prouvent les points suivants :

Les objections et les doutes que les antagonistes soulèvent contre le Message de Mohammed saws ne sont pas nouvelles. Elles avaient été soulevées auparavant contre les Prophètes précédents radi allahu anhum que ces mêmes antagonistes reconnaissent désormais comme envoyés de Dieu. Par conséquent, ils devraient tirer un enseignement de leur histoire et juger par eux-mêmes si ce sont les Prophètes radi allahu anhum qui étaient dans le vrai ou leurs détracteurs.

Le Message du Monothéisme et de l’Au-Delà que Mohammed saws transmet est identique à celui apporté par les Prophètes précédents radi allahu anhum ; ils devraient donc l’accepter.

Les conséquences subies par leurs prédécesseurs suite au rejet du Message de leurs Prophètes radi allahu anhum devraient leur servir d’avertissement.

Tous les Prophètes radi allahu anhum ont apporté la même religion de Dieu et appartiennent tous à la même communauté. Hormis ces religions, toutes les autres religions ont été inventées par les hommes eux-mêmes et aucune ne provient de Dieu.

Après avoir relaté les récits des Prophètes radi allahu anhum, un principe fondamental a été énoncé dans les versets 55 à 67 : le succès et la prospérité dans la vie ici-bas n’est pas un critère de réussite au regard de Dieu azawajalb. Si une personne jouit de prospérité, richesse, pouvoir etc… dans ce monde, cela ne signifie pas qu’elle est choyée par Dieu. De même, la pauvreté et l’adversité n’est pas une preuve du déplaisir de Dieu. Le vrai critère est la Foi (ou son absence). Cette déclaration était nécessaire car les détracteurs du Prophètesaws, les grands chefs de la Mecque ainsi que leurs suiveurs, au vu de la prospérité dont ils bénéficiaient, avaient l’illusion que Dieu et leurs divinités leur étaient favorables. D’un autre côté, ils arguaient que la pauvreté et l’impuissance de Mohammed saws et de ses disciples était une preuve évidente que Dieu ne les agréait pas et qu’ils étaient damnés par leurs divinités.

Dans les versets 68 à 77, plusieurs arguments ont été avancés pour les persuader que Mohammed saws était un vrai Prophète de Dieu. Ils ont été avertis que la Famine (cf. les versets 75 & 76) n’était qu’une mise en garde et qu’ils auraient tout intérêt à réformer leur conduite de peur qu’un châtiment terrible ne s’abatte sur eux.

Dans les versets 78 à 95, ils ont à nouveau été invités à observer les Signes dans l’Univers et en eux-mêmes, car ce sont des preuves claires de la véridicité du Message du Noble Prophètesaws.

Puis, dans les deux versets suivants, le Prophète saws a reçu l’instruction de ne pas répondre au mal perpétré par les ennemis par le mal et de se prémunir contre les incitations de Satan.

En guise de clôture, les versets 98 à 118 disent en substance que les ennemis de la vérité ont été prévenus qu’ils auront à rendre compte dans l’Au-Delà et qu’ils subiront les conséquences de la persécution des Croyants. Par conséquent, ils devraient réformer leur comportement.

Interprétation de la sourate - Tafsir Ismaïl abn Kathir

decorarabesqueGdecorarabesqueD

 
Allah