decorarabesqueD2decorarabesqueG2 

Sourate At-Tawba (Le Repentir)

Récitée par Cheikh Saad-El-Ghamidi

Nom

Cette sourate est connue sous deux noms : At- Tawba et Al-Barâ’a. Elle est nommée At-Tawba parce qu’elle énonce la nature de tawbah (le repentir) et mentionne les conditions de son acceptation (versets 102. 118). La seconde appellation Al-Barâ’a (la Sortie) est tirée du premier mot de la sourate.

Pourquoi l’omission de Bismillah ?

C’est la seule sourate du Coran qui ne commence pas par Bismillah (Au Nom de Dieu). Bien que les commentateurs aient donné différentes raisons à cela, la plus correcte a été donnée par l’Imam Ar-Râzî : à savoir, c’est parce que le Saint Prophètesaws, ne l’a pas dicté dans le commencement de la sourate. Ainsi les Compagnons ne l’ont pas mentionné et leurs successeurs les ont suivis. C’est une nouvelle preuve du soin extrême pris pour garder le Coran intact sous sa forme complète et originale.

Sections & Période de Révélation

Cette sourate comporte trois sections.

La première partie (vv. 1-37), a été révélée en l’an 9 après l’Hégire à Dhou’l-Qi`dah ou non loin. Etant donné l’importance du sujet, cette déclaration se devait d’être faire à l’occasion du Hadj, le Saint Prophète saws, expédia Alî radi allahu anhu pour suivre Abû Bakr radi allahu anhu, qui était déjà parti pour la Mecque à la tête des Pèlerins à la Ka`bah. Il chargea Alî radi allahu anhu de livrer le discours avant les représentants des différents clans de l’Arabie, afin de les informer de la nouvelle politique à adopter envers les moushriks.

La deuxième (vv., 38-72) a été révélée en l’an 9 après l’Hégire durant le mois de Rajab ou un peu avant, quand le Saint Prophètesaws, était occupé dans les préparatifs pour la Campagne de Tabouk. Ce passage poussait les Croyants à être actifs dans le jihad et réprimandait sévèrement les réticents pour leur attachement à leur richesse et pour leur hésitation à sacrifier leurs vies dans la voie d’Allâhazawajalbà cause de leur hypocrisie, de leur faible foi ou de leur négligence.

Le troisième partie (vv. 73-129) a été révélé au retour de la Campagne de Tabouk. Il y a quelques passages dans cette partie qui ont été révélées à différentes occasions pendant la même période et que le Saint Prophètesaws, a ensuite consolidé dans la sourate conformément à l’inspiration d’Allâh azawajalb. Mais cela n’a en rien altéré la continuité parce qu’il est question du même sujet et de la même série d’événements. Ce discours avertit les hypocrites de leurs mauvais actes et réprimande les Croyants qui étaient restés en arrière dans la Campagne de Tabouk. Alors après les avoir réprimandés, Allâh azawajalb pardonne à ces vrais Croyants qui n’avaient pas pris part au Jihad sur la Voie d’Allâh azawajalb pour une raison ou pour une autre. Chronologiquement, le premier discours aurait dû venir en dernier ; mais étant le plus important de trois en ce qui concerne son thème, il a été placé en premier dans l’ordre de compilation.

Interprétation de la Sourate - Smaïl abn Kathir

decorarabesqueGdecorarabesqueD

 
Allah