يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔــُٔو نُورَ اؐللهِ بِأَفۡـوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِـرُونَ • • • هُوَ اؐلَّذِىۤ أَرۡسَلَ رَسُولَهُ ۥ بِاؐلۡهُدَىٰ وَ دِينِ اؐلۡحَقِّ لِيُظۡهِرَهُ ۥ عَلَى اؐلدِّينِ كُـلِّهِ ۦ وَ لَوۡكَرِهَ اؐلۡمُشۡرِكُونَ

decorarabesqueD2decorarabesqueG2 

Sourate Az-Zalzala (La Secousse)

Récitée par Cheikh Saad-El-Ghamidi

Nom

Son nom est derivé du mot zilzâl (secousse) du premier verset.

Période de la Révélation

Son caractère mecquois ou médinois est controversé. Ibn Massoud, `Atâ’, Jâbir et Moujâhid soutiennent qu’elle est mecquoise. Cela est confirmée par une opinion attribuée à Ibn `Abbâs radi allahu anhu. A l’opposé, Qatâda et Mouqâtil affirment qu’elle est médinoise. Il y a une seconde opinion rapportée selon Ibn `Abbâs radi allahu anhu qui va dans ce sens.

Le fait qu’elle soit médinoise s’appuie sur une narration rapportée par Ibn Abî Hâtim selon notre maître Abû Saïd Al-Khoudrî radi allahu anhu : "lorsque les versets : "Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra" furent révélés, je dis au Messager d'Allah saws : "Ô Messager d'Allah, vais-je voir mes œuvres ?", il répondit par l’affirmative. Je poursuivis "vais-je voir chaque grand péché ?", il répondit que oui. Je contiunai : "et les petits péchés également ?", "oui" dit-il. C’est alors que je dis que je serais ruiné. Le Prophète saws dit : "Réjouis-toi ô Abou Sa`îd, car chaque bonne œuvre en vaudra dix". L’argument qui sous-tend le caractère médinois de la sourate c’est que Abou Sa`îd était un médinois qui atteint la puberté après la bataille de Ouhoud. Ainsi, si cette sourate a été révélée en sa présence, conformément à cette narration, elle est nécessairement médinoise.

Toutefois, nous avons déjà expliqué dans Sourate Ad-Dahr l’attitude des compagnons et leurs successeurs immédiats vis-à-vis du contexte de révélation des versets et des sourates. Le fait qu’un compagnon affirme que tel verset fut révélé à telle ou telle occasion n’est pas un argument décisif en soi pour affirmer qu’il a été vraiment révélé à cette occasion. Il se peut qu’après un certain temps de sa révélation, Abou Sa`îd radi allahu anhu l’ait entendue pour la première fois. Terrifié par ses derniers versets, il aurait posé au Noble Prophète saws les questions que nous avons citées plus haut. Et il se peut qu’il ait narré ce récit en disant que lorsque ces versets furent révélés j’ai posé telle et telle question au Prophète saws. Sans cette tradition, toute personne qui lit le Coran avec compréhension sentira que c’est une sourate mecquoise. Mieux encore, de par son thème et son style, elle sentira que cette sourate a très vraisemblablement été révélée au début de la période mecquoise où les principes fondamentaux et les croyances de l’islam étaient présentés aux gens, dans un style concis mais ô combien percutant.

Thème

Cette sourate traite de la vie de l’au-delà et aborde l’exposition, pour chaque personne, du livre où toutes ses œuvres de l’ici-bas sont consignées. Les trois premiers versets montrent comment la vie de l’au-delà commencera et combien éprouvant cela sera pour l’Homme. Les deux versets suivants établissent que la terre où l’Homme a vécu en accomplissant, sans le moindre mal, toutes sortes d’œuvres, sans jamais penser que cette terre pourra témoigner sur ses œuvres, cette terre parlera ce Jour par l’Ordre d'Allahazawajalb et dira pour chaque individu les actes qu’il a accomplis à telle date et à tel lieu.

Puis, il est affirmé que, ce Jour, les Hommes sortant de leur tombe, viendront dans des groupes différents de tous les coins du globe, pour voir leurs œuvres et actes. L’exposition de leurs œuvres sera tellement exhaustive et détaillée qu’aucune bonne ou mauvaise œuvre, fut-elle du poids d’un atome, ne passera inaperçue ou ne sera cachée à leur regard.

decorarabesqueGdecorarabesqueD

 
Allah