La foi

Accepter Allah azawajalbcomme Seigneur, c’est avoir la foi absolue en la Seigneurie d'Allah azawajalb, la certitude en l’Unicité Transcendante de Son Pouvoir, de Sa Domination, de Son Jugement et de Sa Force. Je témoigne qu’il n’y a d’autre divinité digne d’être adorée excepté Allah azawajalb, L’Unique, sans associé ; à Lui la Royauté et à Lui la Louange ; et Il est Capable de toute chose. Et je témoigne que Mohammed saws est Son serviteur et Son envoyé. Le Prophète saws répétait souvent : " Ô Toi qui détournes les cœurs ! Raffermis mon cœur sur ta religion ". Qu’Allah prie sur lui, sur sa famille, sur ses compagnons ainsi que sur ceux qui suivent sa voie et adhèrent à sa tradition (Sounna) jusqu’au Jour Dernier et qu’Il les salue abondamment.

Allah azawajalb dit : "Non ! ... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'il se soumettent complètement (à ta sentence)" (Coran 4/65)

On constate, qu’il est indispensable pour le musulman de croire d’une foi ferme et entière. Qu’il sache que la foi exige d’honorer les droits de l’attestation qu’il n’y a de dieu qu'Allah et que Mohamed saws est son Messager.

 Le Messager saws à dit : A goûté à la saveur de la foi celui qui accepte Dieu comme Seigneur, l’Islam comme religion et Mohamed saws comme Messager". (Rapporté par Mouslim)

Allah  azawajalb créa tout, à partir du néant. Grâce à la bénédiction d'Allah azawajalb, l’homme est passé de l’état de “rien” à l’état d’être. Allah azawajalb, le Miséricordieux, le Clément, dans Son infinie bonté pourvoit à tous les besoins de Ses serviteurs. Tout ce qu’Il créa dans notre monde est parfait. Les croyants conscients des bienfaits accordés par Allah azawajalb, de la perfection de Son œuvre, de Son omnipotence et de Sa souveraineté sur l’univers, sentiront leur amour pour Allah azawajalb et plus l'évidence de ça Omnipresence est forte, plus leur foi en Lui azawajalb est grande. 

La beauté accordée par Allah azawajalb est une réflexion de Son infinie beauté. C’est pourquoi chaque personne consciente et intelligente devrait faire preuve de reconnaissance envers Allah azawajalb et Lui témoigner son amour. Car à Allah azawajalb appartient toute cette beauté. Allah azawajalb nous informe que toute Sa création contient des preuves sur lesquelles les Hommes devraient méditer :

Allah azawajalbdit : "Ce qu'Il a créé pour vous sur la terre a des couleurs diverses. Voilà bien là une preuve pour des gens qui se rappellent." (Coran 24/13)

Allah azawajalb dit :

إِنَّ فِي خَلْقِ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ وَاخْتِلاَفِ اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ لآيَاتٍ لأُوْلِي الألْبَابِ

« En vérité dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence" (Coran 3/190)

Quiconque aime Allah  azawajalb aime également Sa création, éprouve de la compassion et de la clémence pour Ses créatures et cherchent à les protéger en apportant de la bonté et de la beauté au monde. Les messagers d’Allah  saws incarnant l’excellence morale ont toujours invité les Hommes à l’amour et à entretenir des liens étroits entre eux et envers Allah azawajalb. Notre illustre Prophète saws est un exemple parfait de cette état de fait.

Abou Houraïra, radi allahu anhu rapporte que le Prophète saws a dit : "Certes, Allah ne regarde pas vos corps ni vos visages, mais Il regarde vos cœurs et vos actes." (Rapporté par Mouslim)

Allah azawajalb a descendu le coran sur l’organe le plus précieux dans l’Homme, c'est le cœur, qui est vivant grâce à l’âme ! Par lequel il interpelle l’Homme pour qu’il médite, réfléchisse, sur la présence du Créateur et Sa Grandeur.

Les compagnons radi allahu anhum avaient le Coran comme seul bagage culturel. `Omar Ibn Al-Khattâb radi allahu anhu dit  : " Nous sommes un peuple qu'Allah azawajalb a honoré par l’islam. Sitôt que nous rechercherons les honneurs par une autre voie, Allah azawajalb nous humiliera." Certes, Allah azawajalb les honora par l’islam, mais il s’agit de l’islam pratique et véritable, l’islam du cœur et de l’esprit, l’islam de la morale et de la pratique. Leur islam n’était pas une affaire d’apparence ni de prétention. Il s’agissait d’un islam accompagné d’une foi fermement établie dans le cœur et confirmée par les actes. Ils étaient grands, puissants et savants. Ils étaient des croyants sincères craignant Allah azawajalb.

Allah azawajalb dit : يَوْمَ لا يَنفَعُ مَالٌ وَلا بَنُون إِلا مَنْ أَتَى اللَّهَ بِقَلْبٍ سَلِيمٍ

 "Le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain" (Coran 26/88-89).

 Le cœur, c’est le roi des membres et il est à l’origine de son bonheur ou de son malheur; il est à l’origine aussi de sa piété ou de sa corruption (perversion) ; le Prophète saws a dit : "Sachez que dans le corps humain, il y a une bouchée de viande. Quand cette bouchée est bonne, tout le corps est bon. Et quand elle est mauvaise, tout le corps le devient. Sachez que cette bouchée est le cœur". {Rapporté par Boukhari et Mouslim}

Dans ce hadith, il y a une preuve que la piété du serviteur dépend de la piété de ces actions. Et que la perversion des actions du serviteur dépend de la perversion de son cœur.

Il y a trois sortes de cœur :

La première sorte : c’est un cœur sain. Il est sain de tout vice et de tout mal. C’est un cœur qui ne contient rien d’autre, excepté l’amour d’Allah azawajalb, sa crainte et une crainte de ce qui l’éloigne de Lui.

La deuxième sorte : c’est le cœur mort, sans vie, qui ne connaît pas son Seigneur et ne l’adore pas. Il s’abandonne à ses envies et à ses plaisirs, même s’il encourt le mécontentement d’Allah azawajalb et Sa colère, et il n’accepte pas les conseils, mais plutôt, il suit tous les démons tentateurs.

La Troisième sorte : c’est un cœur malade. C’est un cœur vivant mais qui comporte en même temps un défaut.

Le premier cœur, c’est un cœur éveillé, vigilant, doux, souple et vivant ; le deuxième cœur est un cœur dur, desséché et mort; quant au troisième cœur, c’est un cœur malade : soit, il s’approche du salut, soit il s’approche de la ruine.

 Serviteurs d’Allah ! La vie des cœurs, leurs morts et leurs maladies sont causées par ce que font les personnes.

 Et Allah azawajalb dit :

إِنَّمَا الْمُؤْمِنُونَ الَّذِينَ إِذَا ذُكِرَ اللّهُ وَجِلَتْ قُلُوبُهُمْ وَإِذَا تُلِيَتْ عَلَيْهِمْ آيَاتُهُ زَادَتْهُمْ إِيمَانًا وَعَلَى رَبِّهِمْ يَتَوَكَّلُونَ

"Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur" (Coran 8/2)

Il faut savoir que la foi augmente par les bonnes actions et diminue par les péchés. L’augmentation et la diminution de la foi ont un effet direct sur le cœur : Plus la foi augmente plus le cœur s’adoucit, et plus la foi diminue, plus la maladie du cœur augmente, plus la personne s’éloigne d’Allah azawajalb, et par conséquent son cœur devient plus dur.

Celui dont le cœur est mort est plus vil que les animaux et sa destination sera l’enfer.

Allah azawajalb dit :

وَلَقَدْ ذَرَأْنَا لِجَهَنَّمَ كَثِيراً مِّنَ الْجِنِّ وَالإِنسِ لَهُمْ قُلُوبٌ لاَّ يَفْقَهُونَ بِهَا وَلَهُمْ أَعْيُنٌ لاَّ يُبْصِرُونَ بِهَا وَلَهُمْ آذَانٌ لاَّ يَسْمَعُونَ بِهَا أُوْلَـئِكَ كَالأَنْعَامِ بَلْ هُمْ أَضَلُّ أُوْلَـئِكَ هُمُ الْغَافِلُونَ

"Nous avons destiné beaucoup de Djins et d’hommes pour l’enfer. Ils ont des cœurs, mais ne voient pas. Ils ont des yeux mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants " (Coran 7/179)


Wa Allâhou A’lam

Allah azawajalb est le plus savant

band decoJe demande humblement à Allah  azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed  saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.