۞ ۞ سُبْحَانَ اللَِه وَ بِحَمدِهِ عَـدَدَ خَلْقِهِ وَ رِضَا نَفْسِهِ وزِنَةَ عَرْشِهِ و مِدَادَ كَلِمَاتِه ۞ ۞ يُريِدُونَ لِيُطْفِــُٔواْ نُورَ اؐللهِ نِأَفۡوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وَلَوۡ كَرِهَ اؐلْكَـٰفِرُونَ

Arabesque

Prophète Ayoub (Job) alaihisalam

Arabesque

Il est l’un des prophètes des enfants d’Israël, car Ibrahim a engendré Ismaël alaihisalam et Ishaac alaihisalam, tous les prophètes des enfants d’Israël, sont de la descendance d’Ishaaq alaihisalam, sauf notre Prophète Mohammedsaws, qui, lui est de la descendance d’Ismaël alaihisalam, les enfants d’Israël vivaient tellement dans la corruption qu’à chaque fois que disparaissait un prophète, il en apparaissait un autre.

Le Prophète Ayyoubalaihisalam était le petit fils du Prophète Ishaaq alaihisalam, fils du Prophète Ibrahim alaihisalam et son épouse était petite fille du Prophète Youssouf alaihisalam. Il était riche en troupeaux de moutons et en terres (propriétés). Il a eu beaucoup d'enfants et était bien respecté par son peuple. Il était aux côtés des gens pour les consoler dans leurs difficultés. Il était bienfaisant, miséricordieux envers les miséreux. Il prenait en charge les orphelins et les veuves. Il choyait l’invité et entretenait les liens avec celui qui les avait coupés.

Allah azawajalbl’a comblé de faveurs considérables qui n’ont été données à personne auparavant. L’une des épreuves les plus dures à supporter est l’avilissement d’une personne puissante.

La première catégorie est celle de gens frappés de malheurs, à l’homme dont le père est malade, à celui qui est pauvre et qui vit dans le besoin, à la femme dont le mari est malade, à celle qui a perdu un fils, etc.
La deuxième catégorie est celle de gens dotés de beaucoup de faveurs mais qui n’en ressentent pas la valeur et ne sont pas conscients de l’éventualité de les perdre.

Voyez les faveurs dont disposait Ayoub

De l’argent, des terres incomptables d’orge et de blé, des centaines d’esclaves, une belle femme pieuse, une force physique, quatorze enfants, une foi et un entourage pieux, des amis innombrables, du bétail, des chevaux et des bêtes, et ce durant cinquante années. Allah azawajalb voulut l’éprouver, Il lui ôta son argent, et ses terres devinrent improductives, ses quatorze fils et filles moururent, il perdit tous son bétail et son argent, il se mit à vendre ses esclaves pour se nourrir de leur prix, puis Allah azawajalb l’éprouva par une maladie physique qui le rendit infirme, il devint incapable de bouger, ses amis crurent que sa maladie était contagieuse et le quittèrent, seuls lui restèrent fidèles sa femme et deux de ses amis.

L’aisance et l'affliction sont toutes les deux des épreuves d’Allah azawajalb, ne t’incline pas vers la vie d’ici-bas et ne te sens pas à l’abri du stratagème d’Allah azawajalb, car Il veut que tu saches qu’elle ne vaut rien donc, ne la mets pas dans ton cœur, mais travaille pour ta vie d’ici-bas parce que tu es musulman. La femme d’Ayoub commença à le nourrir et à le prendre en charge. Lorsque ses ressources s’épuisèrent, elle se mit à vendre ses services aux gens, et l’épreuve continua dix-huit ans durant.

Ayyoûb alaihisalam fait partie des Prophètes qu’Allâh azawajalb inspirait et qui sont cités dans la sourate An-Nisa : "Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David" (Coran 4/163). Il est un descendant à Al-'Is Ibn Ishaq, car Ayoûb fait partie de la descendance d’Ibrahim alaihisalam comme cela est confirmée dans la parole d’Allâh azawajalb : "… et parmi la descendance (d’Abraham) (ou de Noé), David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron..." (Coran 6/84)

Il fut éprouvé comme il a été dit, par le méfait des Iblis (diable- shaytan) qui s’en étaient pris à ses possessions et les avaient brûlées : ils anéantirent ses troupeaux de chameaux, son bétail et ses esclaves et ils dévastèrent également ses terres et pire encore en tuant ses enfants aussi. Cependant Le Prophète Ayyoub alaihisalam s'est tourné vers Allah azawajalb avec plus d'intensité qu'avant.

Le Prophète Ayoub alaihisalam s'est tourné vers Allah azawajalb et s'est plaint des efforts répétés de Shaytan pour le dévier de sa croyance.

Le Saint Coran dit :"Et Job quand il a imploré Son Seigneur "Le mal m'a touché. Mais Toi, Tu es le plus Miséricordieux des miséricordieux." Nous l'exauçames, enlevames le mal qu'il avait, lui rendimes les siens et autant qu'eux avec eux, par miséricorde de part et entant que rappel aux adorateurs. (Coran 21/83-84)

Allahazawajalb a accepté les prières du Prophète Ayyoub alaihisalam et l'a guérit de tous ses malheurs.

Allahazawajalb dit : " Frappe (la terre) de ton pied : voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire. Et Nous lui rendîmes sa famille et la fimes deux fois plus nombreuse, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens doué d'intelligence. "Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela. Et ne viole pas ton serment". Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se répentait. (Coran 38/42-44)

Le Prophète Ayoub alaihisalam a frappé la terre de son pied et une source d'eau a jailli. Quand il s'est lavé avec cette eau, sa maladie a disparu et il est redevenu normal. Sa femme Rahma était très inquiète pour lui, mais quand elle est revenue, elle fut étonnée de le voir recouvrer sa santé.

Allahazawajalba restauré au Prophète Ayoub alaihisalam sa prospérité antérieure. Il a été béni de beaucoup d'enfants et de plus de partisans qu'avant. Il y a une grande leçon à tirer pour nous de la patience du Prophète Ayoub alaihisalam. Il a souffert des difficultés sans amertume et s'est soumis à la volonté d'Allah azawajalb, Qui récompense pleinement ceux qui restent ferme dans leurs convictions.

La patience est l’essence même de la religion, la preuve en est l’histoire du Prophète Ayoub alaihisalam qui relate plutôt la patience que la prophétie. La seule moralité qui a été citée 90 fois dans le coran est la patience, accompagnées d’allusions optimistes. "...Et fais la bonne annonce aux endurants" (Coran 2/155), "les endurants auront leur pleine récompense sans compter" (Coran 39/10).

Certes, au cours de sa vie, l’Homme est l’objet d’afflictions et de malheurs parce que la vie, n’est qu’une chaîne faite de joie et de tristesse, de choses aimées et d’autres détestées, de bienfaits et d’épreuves, de difficultés et d’aisance, de paix et de peur, de santé et de mort. Le croyant imprégné de sa religion reçoit les bienfaits avec gratitude et les épreuves avec endurance. C’est, là, le secret du bienfait dans les qualités de gratitude et d’endurance.