• • سُبْحَانَ اللَِه وَ بِحَمدِهِ عَـدَدَ خَلْقِهِ وَ رِضَا نَفْسِهِ وزِنَةَ عَرْشِهِ و مِدَادَ كَلِمَاتِه • • يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔـُٔو نُورَ اؐللهِ نِأَفۡوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِرُونَ

Arabesque

Le prophète Younous (Jonas)alaihisalam

Arabesque

Le Prophète Younous (Jonas) alaihisalamfut envoyé à une communauté d’Irak, dans la ville qui s’appelait, à l’époque, Ninive dans la région de Mossoul.  Comme ce fut le cas pour tous les Prophètes de Allah azawajalb, Younous (Jonas) alaihisalam fut envoyé au peuple de Ninive pour les inviter à n’adorer qu’un seul et unique Dieu et à cesser d’adorer des idoles et de commettre des péchés. Mais les gens refusèrent de l’écouter, firent minent de ne pas l’entendre, bref, l’ignorèrent superbement, car son discours les agaçait.

Ce comportement, de la part de ses semblables, exaspérait Younous (Jonas) alaihisalam au plus haut point; il décida donc de s’exiler. Il les mit en garde une dernière fois contre le châtiment d'Allah azawajalb qui les guettait à cause de leur arrogance, mais ils se moquèrent de lui et prétendirent n’avoir peur de rien. Le cœur empli de colère envers eux, il décida de les abandonner à leur inévitable malheur. Il rassembla quelques effets et partit, bien décidé à mettre la plus grande distance possible entre lui et ce peuple qu’il était venu à mépriser et ceci sans la permission de son Seigneur en leur promettant un châtiment divin après trois jours.

Ibn Kathir décrit la scène, à Ninive, après le départ de Younous (Jonas)alaihisalam. Le ciel changea de couleur et tourna au rouge vif. Les gens furent saisis de peur, comprenant que leur destruction était imminente. Toute la population de Ninive se rassembla au sommet d’une montagne et implora le pardon d'Allah azawajalb.  Allahazawajalb accepta  leur repentir, le ciel reprit sa couleur normale et les gens retournèrent chez eux. Ils prièrent pour que Younous (Jonas) alaihisalam revienne parmi eux et les guide vers le droit chemin.

Allah azawajalb dit : " …Lorsqu´ils eurent cru, Nous leur enlevâmes le châtiment d´ignominie dans la vie présente et leur donnâmes jouissance pour un certain temps." (Coran 10/98)

Pendant ce temps, Younous (Jonas) alaihisalam s’était embarqué sur un bateau dans l’espoir que celui-ci l’emmènerait le plus loin possible de ce peuple insouciant. Le bateau vogua d’abord, avec ses passagers, sur une mer relativement calme.  Mais lorsque la nuit les enveloppa, des vents se mirent à souffler violemment et une tempête s’amena rapidement sur eux. Le bateau fut secoué et les gens, tassés les uns sur les autres dans l’obscurité, décidèrent de jeter leurs bagages par-dessus bord, mais rien n’y fit.  Le vent continua de souffler et le bateau tangua dangereusement. Les passagers, croyant que le poids, à bord, contribuait au problème, décidèrent alors de tirer à la courte paille pour déterminer qui serait, le premier, jeté par-dessus bord.

Les vagues, maintenant hautes comme des montagnes, poussèrent le bateau dans toutes les directions. C’était la tradition, à l’époque, de tirer au sort pour déterminer une personne à jeter par-dessus bord. Le sort tomba sur Younous (Jonas) alaihisalam et les gens en furent choqués, car Younous (Jonas) alaihisalam était connu d’eux comme un homme pieux et droit; nul d’entre eux n’aurait voulu le jeter dans la mer déchaînée.  Ils tirèrent au sort à deux autres reprises, mais chaque fois, le tirage détermina Younous (Jonas )alaihisalam.

Younous (Jonas) alaihisalam se jeta à l'eau ; dès qu'il s'enfonça dans la mer, un poisson l'avala sur ordre d'Allah azawajalb.

Allah azawajalb dit : "Jonas était certes, du nombre des Messagers. Quand il s´enfuit sur le bateau comble, Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté (à la mer). Le poisson l´avala alors qu´il était blâmable.(Coran 37/139-142)

Il était saisi par une angoisse extrême. Il était assis dans l’estomac de la bête, dans les sucs gastriques terriblement acides, qui lui rongeaient la peau petit à petit. Terrifié par le triple enfermement qu'il subissait puisqu'il était prisonnier des entrailles du poisson, des profondeurs de l'océan et de l'obscurité de la nuit.

Allah azawajalb dit : " Et Dhu an-Nun (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous n'allions pas l'éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici : "Pas de divinité à part Toi ! Pureté a Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes"." (Coran 21/87

Allah azawajalb dit : "S´il n´avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah, il serait demeuré dans son ventre jusqu´au jour où l´on sera ressuscité." (Coran 37/143-144)

Jonas alaihisalam fut déposé par le poisson sur une plage désertique ; il était malade et faible. Durant son séjour dans les entrailles du poisson, Jonas alaihisalam n'avait ni mangé ni bu. Sa ayant été brûlée par les sucs gastriques, elle ne pouvait plus le protéger contre le soleil et le vent. Souffrant, Jonas alaihisalamcontinua d’implorer Allah azawajalb pour Sa protection.

Allah azawajalb dit : "Nous le jetâmes sur la terre nue, indisposé qu´il était. Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge," (Coran 37/145-146)

Devant cette détresse, Allah azawajalb eut pitié de Jonas et lui accorda Sa miséricorde. Il fit pousser à ses côtés un plant de courge, dont les feuilles lui donnèrent de l'ombre et le protégèrent de la chaleur ardente du soleil, et dont les fruits lui servirent de nourriture.

Allah azawajalb dit : "Nous l'exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c´est ainsi que Nous sauvons les croyants." (Coran 21/88)

Jonas alaihisalam retourna donc à Ninive et fut très étonné par les changements qu’il remarqua, chez les gens.  Ils racontèrent à Jonas la peur qu’ils avaient eue, lorsque le ciel était devenu rouge, de même que leur rassemblement sur le sommet de la montagne pour implorer le pardon de Allah azawajalb. Jonas demeura parmi son peuple et lui enseigna à adorer Allah azawajalb comme il se doit et à mener une vie pieuse.  C’est ainsi que près de cent mille personnes, à Ninive, vécurent en toute tranquillité… pour un temps.

Source : ouvrage d’Ibn Kathir intitulé “L’histoire des prophètes"

deco