decorarabesqueD2decorarabesqueG2

Le testament

Chers frères et sœurs en islam,
Il est  essentiel de prévenir et de veiller à ce que nos enfants vivent toujours dans un environnement islamique, car c'’est une obligation devant Allah azawajalb. C’'est pourquoi ce document, dans lequel, incha ’Allah, nous résumerons brièvement l'’importance du testament en islam, ainsi que les types de testaments qu’'ils peuvent être fait.

Importance de la wasiyah (testament) et la justice en islam

Le testament est obligatoire pour tout musulman qui a des biens. Allah dit dans le Coran : "On vous a prescrit, quand la mort est proche de l'un de vous et s'il laisse des biens, de faire un testament en règle en faveur de ses père et mère et de ses parents les plus proches. C'est un devoir pour les pieux." (2 : 180)

Et notre bien-aimé Prophète saws nous a incité fortement à écrire notre testament et à y être juste envers tout le monde, car c’'est la dernière chose que nous allons faire dans cette vie, avant d’'aller à la rencontre d'’Allah.

Abdullah Ibnou Omar a rapporté, que le Prophète saws a dit : " Celui qui meurt en laissant sa wasiyah (testament), il est mort sur un bon chemin et sur ma sounna, il meurt dans un état de piété et d'’islam, et meurt pardonné de ses péchés. " (rapporté par Ibnou Maja)

لما روي عن جابر بن عبد الله قال : قال رسول الله صلى الله عليه وآله وسلم :(( ثم من مات على وصية, مات على سبيل وسنة ومات على تقي وشهادة ومات مغفورا له)) رواه ابن ماجه .

Sachez chers frères et sœurs que cette vie est éphémère et que la vie après la mort est la vraie vie, alors essayez d'’être juste dans votre testament, ne vous soucier guerre de ce que les gens peuvent dire dans cette vie et travailler pour la vraie vie afin de rencontrer Allah avec de bonnes actions.

Le testament vous permet de choisir vos héritiers et légataires et d’établir clairement vos dernières volontés. Un testament bien fait est le gage du respect de vos volontés. En absence de testament, c'’est la loi qui détermine les personnes qui héritent de vos biens et c’'est votre conjoint ou les membres de votre famille qui décideront comment vos funérailles et votre enterrement se dérouleront.

L'’absence de testament a été la cause de certains incidents à des musulmans dont les membres de leur famille ou leur conjoint ne sont pas musulmans. C’est ainsi qu’'à plusieurs reprises des musulmans se sont fait incinérer ou enterrer dans des cimetières non musulmans. De pareils cas peuvent se produire à n’importe quel moment.

Le statut du testament en islam

En effet, le testament n’est pas obligatoire, mais il est recommandé, conformément à ce qui a été rapporté dans les Sahîh d’al-Boukhârî et de Mouslim, selon Ibn Omar, qu’Allah les agrée, le Prophètesaws, a dit : " Un musulman qui possède une chose dont on peut disposer après sa mort, n’a pas le droit de rester deux nuits sans que son testament ne soit écrit devant lui." (Rapporté par Boukhârî dans le chapitre des testaments (2738), Mouslim dans le chapitre des testaments (1627).)

Par contre, si la personne a des dettes ou des droits sans preuve écrite, le testament peut devenir obligatoire, elle doit les signaler, afin que les droits des gens ne soient pas lésés.

De même, il est préférable d’avoir deux témoins et de faire certifier son testament par une personne de science; il ne doit pas se contenter de l’écrire, pour éviter toute falsification. Et c’est Allah Qui accorde le succès.

Les formes du testament légal :

Selon vos désirs, votre situation ou pour toute autre raison, vous êtes libre de faire votre testament sous l'une des trois formes suivantes :


Le droit d’héritage testamentaire n’est valable que dans la limite du tiers de la propriété du défunt, en faveur de personnes autres que les créanciers et les héritiers. Cette règle semble avoir deux raisons d’être : tout d’abord, elle permet à l’intéressé de procéder à des ajustements de circonstance dans des cas extraordinaires, lorsque la règle normale est source de difficultés, car un tiers de la propriété est suffisant pour l’acquittement de tels devoirs moraux. D’autre part, cette loi testamentaire sert à éviter l’accumulation de richesses entre les mains d’un petit nombre, ce qui ne manquerait pas d’arriver si toute la propriété était léguée par testament à une seule personne, à l’exclusion de tous les autres parents. L’Islam favorise la circulation des richesses entre le plus grand nombre de personnes possibles, en tenant compte des intérêts de la famille.

 L’islam a ainsi pris deux mesures; d’une part, la distribution obligatoire des biens d’une personne décédée entre ses parents proches, et d’autre part, une restriction portant sur la liberté des legs testamentaires. Les héritiers légaux n’ont besoin d’aucune disposition testamentaire pour hériter la propriété du défunt dans les proportions définies dans le coran voir Versets 11 - 12  et Verset 176 de la Sourate " Les Femmes".

Un testament n’est requis qu’en faveur de ceux qui ne disposent pas de droit sur l’héritage du défunt. Il y a égalité entre les parents de même niveau, et il n’est pas permis de donner à un fils (que ce soit l’aîné ou le cadet) davantage qu’à un autre, qu’il soit majeur ou mineur. Les premières charges déduites de la fortune du défunt couvrent les frais de son enterrement. Ce qui en reste va ensuite à ses créditeurs, la liquidation des dettes ayant priorité sur le "droit" des héritiers. En troisième lieu, on applique son testament, dans la mesure où il n’excède pas le tiers de la propriété disponbible, ainsi non seulement aucun héritier ne peut être favorisé ou défavorisé par un legs testamentaire, mais des limites ont été fixées à l’attribution d’une portion de patrimoine à ceux qui n’ont pas la qualité d’héritiers, afin de donner priorité aux héritiers avant tout autre personne. C’est seulement après avoir honoré ces trois premières obligations que les héritiers entrent en ligne de compte. L’époux ou l’épouse, les parents, les descendants (fils et filles) sont les héritiers de premier rang et ont une part de l’héritage assurée dans tous les cas. Les frères et sœurs, ainsi que les parents plus éloignés, héritent du défunt uniquement en l’absence de parents plus proches. Les parents plus éloignés incluent oncles, tantes, cousins, neveux et autres.

Dans les pays dont les gouvernements n’appliquent pas la loi islamique, mais reconnaissent le droit au testament, les habitants musulmans peuvent, et doivent, utiliser ce recours, afin d’accomplir leur devoir religieux ayant trait à la disposition de leur propriété après leur décès.

Exemple de testament à télécharger : Format icone word ou iconePdf.

 

Wa Allâhou A’lam
Allah azawajalb est le plus savant

band decoJe demande humblement à Allah  azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed  saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Allah3