يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔــُٔو نُورَ اؐللهِ بِأَفۡـوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِـرُونَ • • • هُوَ اؐلَّذِىۤ أَرۡسَلَ رَسُولَهُ ۥ بِاؐلۡهُدَىٰ وَ دِينِ اؐلۡحَقِّ لِيُظۡهِرَهُ ۥ عَلَى اؐلدِّينِ كُـلِّهِ ۦ وَ لَوۡكَرِهَ اؐلۡمُشۡرِكُونَ

decorarabesqueD2decorarabesqueG2

 Les Secrets et les Bienfaits
Spirituels du Jeûne

 

Le jeûne n'est pas une partique propre aux musulmans, mais les juifs et les chrétiens le pratiquaient en période antéislamique. Quand le prophète émigne à Medine apprit que les juifs jeûnaient le dixième jour de Mouharam en souvenir de l'éxode de Moïse et leurs fuite d'Egypte, il ordonna aux musulmans de jeûner le neuvième et le dixième jours.

Selon Ibn 'Abbàs radi allahu anhu, le Messager d'Allâh sawsa dit : "Si je suis encore en vie l'an prochain, je jeûnerai sûrement le neuvième jour de Mouharram". (Rapporté par Mouslim)

Abou Hafsa radi allahu anhu, rapporte que le Prophète sawsa dit : "Jeûner le dixième jour du mois de Muharram absout les péchés commis les années antérieures".

Selon Abou Qatàda radi allahu anhu, le Messager d'Allâhsawsfut interrogé une fois sur le jeûne du dixième jour de Mouharram. Il dit : "Il fait absoudre les péchés de l'an passé". (Rapporté par Mouslim)

Selon Abou Houraira radi allahu anhu, le Messager d'Allâhsawsa dit : "Le jeûne le plus méritoire après celui de Ramadan est celui du mois sacré d'Allâh (Mouharram) et la prière la plus méritoire après la prière obligatoire est celle de la nuit". (Rapporté par Mouslim)

Nous constatons, alors que le musulman a beaucoup d’opportunités de se faire pardonner à différents moments de sa vie. Le Prophète saws, qui pourtant est le guide par excellence et choisi par Allah azawajalb, se soumet au jeûne pour atteindre la plénitude devant son Seigneur. Sachez que le jeûne comporte une parti­cularité qui n'existe pas ailleurs, à savoir le fait qu'il est attribué à Allah azawajalb.

Le Prophète sawsa dit : " Toute (bonne) action des fils d’Âdam sera multipliée : la bonne action en vaut dix (en récompense) et peut-être multipliée jusqu’à sept cents fois. Allâhazawajalb  dit : Sauf le jeûne car il est à Moi, et c’est Moi qui en accorde la récompense. Il (l’homme) abandonne son désir et sa nourriture pour Moi." (Rapporté par Mouslim, boukhari et autres)

Allâh azawajalb se réserve le jeûne à l’exception de tous les autres actes pour souligner le caractère noble qu’Il lui donne, Son amour pour lui et la sincérité dont on fait preuve à l’égard du Transcendant puisque c’est un acte secret qui se passe entre le fidèle serviteur et son Seigneur qu’Il est Le Seul à découvrir.

En effet, le jeûneur peut être à l'écart des autres où il lui est possible de commettre des actes qu’Allâh azawajalb lui interdit en cas de jeûne. Pourtant, il ne le fait pas, car il sait qu’il a Un Seigneur qui le voie. Ce qui le pousse à s’en abstenir  par désir de Sa récompense.

Le jeûne implique persévérance dans l’obéissance envers Allâhazawajalb, l’abstention de commettre les interdits d’Allâhazawajalb, l’endurance des choses décrétées par Allâh azawajalben termes de faim, de soif et de faiblesse physique (tentation). Le jeûne réunit les trois sortes de patience. Il s’avère donc que le jeûneur fait partie des endurants.

Allâh azawajalb dit : " ... Les endurants auront leur pleine récompense sans compter. " (Coran 39/10)

A vrai dire le jeûne a reçu tant de mérite pour deux raisons :

La première : il s'agit d'un acte secret et intérieur que les créatures ne peuvent voir, de ce fait il est à l'abri de la duplicité.

La deuxième : c'est un moyen pour vaincre l'ennemi d'Allah, car l'ennemi se sert des désirs comme instruments privilégiés. Or les désirs se ren­forcent au moyen du désir du ventre et du désir charnel. Ainsi du moment que la terre des désirs est fertile, les dé­mons fréquentent assidûment un tel pâturage. Ce n'est qu'en renonçant aux désirs qu'on rendra leur accès des plus difficiles.

Pour Ghazâlî, c’est parce que l’Homme donne la primauté au corps au détriment de l’esprit, qu’il devient la proie des forces diaboliques. Le bon équilibre consistera alors à ‘‘dompter’’ les énergies corporelles par le jeûne, afin que l’esprit retrouve la place première qui doit être la sienne. Toutefois, cela n’est réalisable que si le jeûne est accompli avec le comportement et les attitudes intérieures qui conviennent.

Sources : Les secrets du jeûne en Islam de l'imam al-Ghazali

 


Wa Allâhou A’lam

Allah azawajalb est le plus savant

La louange est à Allâhsawsle Créateur du monde.

Qu'Allah azawajala nous protège tous contre le mal des mauvais caractères et des passions, il est certes celui qui entend les invocations, et c’est celui vers qui est l’espoir, il nous suffit et est notre meilleur garant.

band decoJe demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

decor rond2