decorarabesqueD2decorarabesqueG2

La fraternité en islam

L’islam est une religion humaniste et universelle qui s’adresse au genre humain dans son ensemble et dans sa diversité, il a sans doute fixé le lien qui unit tous les êtres humains quelques soient les différences qui les caractérisent. Ce lien se manifeste clairement dans le verset suivant : " Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez " (Coran 49/13).

Ce verset s’adresse à tous les êtres humains, leur rappelant leur origine commune, l’âme commune de laquelle ils sont tous issus. Il établit, ainsi, le principe de la fraternité humaine d’une façon générale.

Ainsi, ce verset établit clairement le principe de la fraternité humaine faisant fi de tous les facteurs qui différencient les hommes, qu’ils soient d’ordre racial, national ou social puisque leur origine est commune. Les hommes sont tous des frères. L’humanité est une seule famille. Dieu confirme ce principe en disant : "Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être et qui, ayant tiré de celui-ci son épouse, fit naître de ce couple tant d’êtres humains, hommes et femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous demandez mutuellement assistance, et craignez de rompre les liens du sang. Certes, Allah vous observe en permanence." (Coran 4/1)

"Ô hommes" : un appel à toute l’humanité dans sa diversité. Ce verset met en évidence l’origine commune des êtres humains, à savoir, qu’ils descendent tous du même père et de la même mère " d’un mâle et d’une femelle ", c’est-à-dire d’Adam et Eve.

De son côté, le Prophètesaws, a fait de la fraternité humaine un élément essentiel et fondamental de son message. Il déclare que les hommes sont tous des frères dans la mesure où Allahazawajalbest le Créateur de tous, et qu’Adamalaihisalam est leur père à tous : " Ô hommes ! Votre Seigneur est un, et votre père est un "(Raporté par Ahmed)

"Seigneur Allah ! Maître de toute chose et Souverain de toute chose ! J’atteste que tous les hommes sont des frères"

Le prophète saws à dit : "Nul ne sera véritablement croyant tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même". (Rapporté par Boukhâri, Mouslim)

Le terme "frère" dans ce hadith désigne la fraternité humaine, puisque dans un hadith similaire, le Prophète saws, dit " … et aime pour les hommes (an-nas) ce que tu aimes pour toi-même, tu seras véritablement musulman".(Rapporté par Ahmed, at-Tirmidhi, al-Bayhaqi d’après Abou Hourayra)

Ainsi, nous pouvons lire dans le Coran : "Et aux gens de ‘Aad, fut envoyé leur frère Hûd " (Coran 7/65), "Et aux gens de Thamûd, fut envoyé leur frère Salih" (Coran 7/73), "Et aux habitants de Madyan, fut envoyé leur frère Shu’ayb " (Coran 7/85). Ces versets énoncent très clairement le principe de la fraternité humaine.

Malheureusement, de plus en plus nombreux sont ceux qui se plaignent de voir augmenter les divergences et tiraillement au sein de la communauté musulmane. Même les non-Musulmans le constatent.

Quelle est la cause de cette situation ? car si l’on connaît la cause d’une souffrance comme pour toute maladie, on peut en déterminer le remède, et cette maladie n’est autre que le manque de fraternité dans la communauté.

La fraternité en Islam est un lien sacré, lien qui n’est pas fondé en vertu d’une appartenance à un même parti, à un même pays, ville ou parce que l’on partage des intérêts matériels en commun. Toutes les différences pouvant exister entre les croyants (fortune, noblesse, pouvoir, etc.) sont abolies par le lien indissoluble de la fraternité religieuse. Le meilleur, le plus noble, le plus méritant sera celui qui aura plus de crainte révérencielle (taqwâ) vis-à-vis d’Allah. Donc qui dit Taqwâ demande plus de respect, et plus d’égards pour ses frères et sœurs en Islam. Peu importe leur race, leur langue, et la terre qu’ils habitent. Aux Arabes fraîchement convertis à l’Islam qui ne pouvaient accepter qu’esclaves affranchis et gens de conditions humble puissent être leurs égaux et leurs frères, Allah déclara : "O hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous auprès d'Allah est celui de vous qui est le plus pieux. ..." (Coran 49/13).

Allah azawajalb dit : "Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu'on vous fasse miséricorde." (Coran 49/10)

Allah ne se limite pas à affirmer l'importance de la fraternité islamique en l'érigeant en slogan mais il l'entoure de commandements et d'interdits qui en font une réalité concrète entre les individus de la société Musulmane.

La fraternité est un fondement essentiel de l’édification de notre communauté. Le Prophète saws a dit : "(Le lien qui unit) le croyant à l'autre croyant est comparable (à celui qui existe entre) les pierres d'un édifice; elles se maintiennent les unes par les autres." En disant cela, le Prophète saws croisa les doigts. (Rapporté par Boukhâri et Mouslim)

Nor'man Ibné Bachîr radi allahu anhu rapporte que le Prophète Mohammed saws a dit : "Les musulmans, dans l'amour, l'affection et la miséricorde qu'ils se portent, sont comparables à un seul corps. Lorsqu'un membre est affecté, c'est l'ensemble du corps qui ressent la douleur et s'enfièvre." (Rapporté par Boukhâri et Mouslim)

S’aimant pour l’amour d’Allah et de Son Prophète, les croyants forment un même édifice, un même corps. Qu’une joie ou une peine atteigne un seul d’entre eux, et les voilà qui s’en ressentent.

Le Prophète saws les a comparés au corps humain. Si une seule partie de ce dernier est malade, c’est tous le corps qui le ressent. Le messager d’Allah saws nous a enseigné l’amitié, et il nous a apprit comment s’aimer pour Allah, grâce à des bons comportements comme être souriant, la gentillesse et la bonne humeur, Tous ceux-là sont exprimés par les sentiments d’amour du cœur. Le prophète saws a dit : "Sourire à son frère est une aumône". Une relation réussie se construit avec des gens qui savent partager et respecter l'autre pour ce qu'il est et non pas pour ce que nous, nous voulons qu'il soit car nul n'est parfait, et croyez moi, c’est ce respect qu’on aura vis-à-vis de l’autre qui permettra a cette personne de changer pour le mieux et de nous aimer. Le Prophéte saws a dit : "Ne vous jalousez pas, n'enchérissez pas les uns sur les autres, ne vous haïssez pas, n'agissez pas avec perversité les uns à l'égard des autres, ne concluez pas d'achats au détriment les uns des autres. Soyez, ô serviteurs de Dieu, tous frères. Le musulman est frère du musulman, il ne l'opprime pas, ni ne l'abandonne et il ne lui ment pas, ni ne le méprise. La crainte de Dieu se trouve ici.". Il montra trois fois sa poitrine et ajouta : "Le pire de l'iniquité est que le musulman méprise son frère musulman. Tout ce qui appartient au musulman est interdit au musulman : son sang, son bien et son honneur.". (Rapporté par Mouslim)

Le prophète saws ne se limite pas à affirmer l'importance de la fraternité islamique en l'érigeant en devise. Il l'entoure de commandements et d'interdits qui en font une réalité concrète entre les membres de la société musulmane. Ce hadith comporte,en effet, de nombreuses règles légales et d'énormes informations précieuses à même de parvenir à ce noble but islamique qu'est la fraternité et de le protèger contre toutes les imperfections. C'est ainsi que la fraternité ne se limitera pas à simple mot que les gens vantent ou à une chose imaginaire dont ils rêvent sans pouvoir la sentir dans la réalité. C'est pourquoi un Nawawi a dit à propos de ce hadith, dans son ouvrages intitulé "Les invocations" : "Combien est énorme son utilité et combien sont nombreux ses avantages !"

L'interdiction de l'envie

Du point de vue linguistique et juridique,l'envie est l'espoir de l'envieux de voir l'opulence d'autrui disparaître et passer soit entre ses mains soit entre les mains d'autres personnes.C'est là un caractère blâmable enraciné dans la nature humaine,car l'homme,en principe,n'aime pas que son semblable le surpasse mérite.

Tous les gens, y compris les juristes, sont unanimes quant à l'interdiction et à la vilenie de l'envie. Les textes juridiques à ce sujet sont nombreux dans le coran et dans la sunna. Il en est ainsi des versets qui suivent : " Plusieurs parmi les gens du livre ont souhaité vous rendre de nouveau mécréants après que vous avez cru et ce,par jalousie de leur mauvaise nature." (Coran 2/109); " Ou bien est-ce qu'ils sont jaloux des gens pour ce que Dieu leur a donné de Sa générosité." (Coran 4/54).

L'imam Ahmad et at Tirmidhi ont souligné ce hadith rapporté par az Zubayr ibn al 'Awwam : " La maladie des communautés qui vous ont précédés,vous a envahis : la jalousie et la haine violente.Cette dernière est un barbier qui fait table rase de la religion plutôt que de raser les cheveux.Je jure par Celui qui détient mon âme de Mohammad dans Sa main,vous n'aurez pas cru que lorsque vous vous aimerez les uns les autres.Voulez-vous que je vous annonce une chose capable de vous faire aimer les uns les autres ? Saluez-vous entre vous."

Une des premières actions qui va créer cette fraternité, cette Mahabat, est le fait de commencer à faire Salâm à son frère alors que cela est devenu quelque chose de banal et de très rare dans la société. Abou Houraîra (Radhi Allah 'Anhou) rapporte que : Le Messager d’Allah saws a dit : "Vous n’entrerez pas au paradis avant de croire et vous ne croirez pas vraiment aussi longtemps que vous ne vous aimerez pas réellement. Voulez-vous que je vous indique une chose qui vous permettrait de vous aimer sincèrement ? Propagez le Salâm." (Rapporté par Tirmîdhi)

Le Prophète saws à dit : " Ma communauté sera atteinte par la maladie des autres communautés." Ils dirent : " Ô Prophète saws, qu'est-ce la maladie des autres communautés ?" Le Prophète saws dit : "L'insolence, l'ingratitude, la course aux richesses, les querelles au sujet des largesses de ce bas monde, ainsi que la haine et l'envie mutuelles.Il en résultera l'iniquité et ensuite l'anarchie."

La sagesse de son interdiction, c'est parce que l'homme conteste la décision d'Allah azawajalb,qui a comblé de Ses bienfaits un autre que lui. C'est aussi parce que l'homme cherche à annuler l'acte d'Allah azawajalb et à éliminer Son bienfait.

Le couronnement et la finalité de cette fraternité, c’est l’Amour en Allah (Al-Houbb fîl-lâh), car le vrai croyant aime et déteste pour Allah. La fraternité islamique se fonde donc en Allah, car c’est Allah seul qui a le pouvoir d’unir les cœurs des croyants. En d’autres termes que notre amour les uns pour les autres découle de notre amour vis-à-vis d’Allah. Cela signifie que la fidélité des hommes les uns aux autres, découle de leur fidélité à Allah. Que notre sincérité les uns vis-à-vis des autres découle de notre sincérité vis-à-vis d’Allah. Par conséquent, on peut déduire que la faiblesse de nos liens, nos différends, nos disputes, l’absence de cet amour, sont la conséquence et le résultat de la mauvaise relation que nous avons avec Allahazawajalb, du fait de notre comportement qui entraîne Sa colère, de nos transgressions et de nos péchés, et du fait de faire passer nos intérêts et notre ego avant la religion d’Allah. Le Prophète saws à dit : "Il y a trois choses qui, lorsqu’elles sont en l’homme, lui permettent de goûter la saveur de la foi : Qu'Allah et son Messager soient plus aimés de lui que tout autre. Qu’il aime autrui et ne l’aime que pour Allah. - Et qu’il déteste revenir à l’incroyance, comme il détesterait être jeté dans le Feu."

Ainsi, tout nous ramène à cette unique vérité, qui est aussi le remède essentiel: notre amour pour Allah doit passer avant notre amour de la vie, et de cette foi pleinement réalisée viendra cette fraternité vis-à-vis de nos frères et sœurs en Islam.

 


Wa Allâhou A’lam

Allah azawajalb est le plus savant

band decoJe demande humblement à Allah  azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed  saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Qu'Allâh nous guide sur le droit chemin, le chemin tracé par Son Noble Messager,
Ses Compagnons, et ceux qui les ont suivis, Allâhumma Âmîn.

Allah3