• • سُبْحَانَ اللَِه وَ بِحَمدِهِ عَـدَدَ خَلْقِهِ وَ رِضَا نَفْسِهِ وزِنَةَ عَرْشِهِ و مِدَادَ كَلِمَاتِه • • يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔـُٔو نُورَ اؐللهِ نِأَفۡوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِرُونَ

Rose

Hafsa bint `Omar Ibn Khattab radi allahu anha1

Rose

Hafsa radi allahu anha1 se maria durant sa jeunesse avec Khunays bin Houdhaifa radi allahu anhu, le frère de l’un des premiers musulmans : Abdullah bin Houdhaifa radi allahu anhu. Elle effectua plus tard l’hégire vers Médine en compagnie de son mari. Hafsa radi allahu anha1 devint veuve après que son mari mourut lorsque sa santé se dégrada peu après son retour de la bataille de Badr (Boukhari, Maghazi, 12). Son père, Omar bin Khattab radi allahu anhu, fut très touché de la voir sans cesse triste. Il fallait qu’il trouve une issue à ce problème. L’une des solutions était de la marier avec une personne en qui il aurait complètement confiance. Omar bin Khattab radi allahu anhu décida alors de marier sa fille à l’un de ses proches amis. Il pensa tout d’abord à son ami, le gendre du Prophète saws, Othman bin Affan radi allahu anhu, qui venait tout juste de perdre sa femme, Rouqayya la fille du Messager saws. Othman radi allahu anhu lui demanda quelques jours de réflexion. Lorsqu’il lui répondit courtoisement qu’il ne pensait pas se marier avec Safiya, Omar radi allahu anhu fit la même proposition à Abou Bakr radi allahu anhu. Omar radi allahu anhu fut très attristé de recevoir à nouveau une réponse négative, cette fois-ci d’Abou Bakr radi allahu anhu Il partit alors partager ses sentiments avec le Messager saws qui le consola en l’informant que Hafsa radi allahu anha1 allait se marier avec meilleur qu’Othman radi allahu anhu Il lui déclara quelque temps plus tard qu’il désirait lui-même épouser sa fille Hafsa radi allahu anha1. Omar fut très heureux de cette nouvelle et la maria tout de suite à l’Envoyé d'Allah saws. Ils se marièrent durant le mois de Ch’aban de la troisième année de l’hégire (625).

Le Messager saws accordait beaucoup d’importance à Hafsa radi allahu anha1. Elle possédait, comparée à ses coépouses, un lien très particulier avec le Prophète saws. Elle était, à l’image de son père de qui elle héritât par voie génétique de certaines particularités, d’un caractère assez dur. C’est peut-être pour cela que son père la conseillait de temps en temps et lui demandait de ne surtout pas offenser le Messagersaws.

Hafsa radi allahu anha1 devint ainsi l’une des épouses du Prophète saws. Ce mariage créa un lien de parenté entre Le Messager saws et son plus proche ami après Abou Bakr radi allahu anhu, celui qui fit de grands sacrifices au nom de l’Islam : Omar bin Khattab radi allahu anhu. Ainsi, par la même occasion, L’Envoyé d'Allah saws consola Omar radi allahu anhu qui avait été très affecté de la situation de sa fille et ce mariage permit aussi de mettre complètement fin à la déception qu’Omar radi allahu anhu avait ressentie à l’égard d’Othman et Abou Bakr radi allahu anhum.  Peu après le mariage du Messager saws et de Hafsa radi allahu anha1.

Le Messager saws accordait beaucoup d’importance à Hafsa radi allahu anha1. Elle possédait, comparée à ses co-épouses, un lien très particulier avec le Prophète saws. Elle était, à l’image de son père de qui elle héritât par voie génétique de certaines particularités, d’un caractère assez dur. C’est peut-être pour cela que son père la conseillait de temps en temps et lui demandait de ne surtout pas offenser le Messager saws.

À la mort de l’envoyé d'Allah, elle se tint autant que possible à l’écart des conflits politiques qui suivirent sa disparition (saw). En effet, elle vécut une vie très modeste autant durant le califat d’Abou Bakr radi allahu anhu que de son père Omar radi allahu anhu. À la mort de l’envoyé de Dieu, elle se tint autant que possible à l’écart des conflits politiques qui suivirent sa disparition. En effet, elle vécut une vie très modeste autant durant le califat d’Abu Bakr radi allahu anhu que de son père Omar radi allahu anhu.

La compilation des versets Coraniques sous forme de livre (mus’haf), préparée par le compagnon Zayd bin Thabit radi allahu anhu durant le califat d’Abu Bakr radi allahu anhu, a été transmise à la mort de celui-ci au nouveau calife Omar bin Khattab radi allahu anhu. À la mort du deuxième calife, le mushaf fut remis cette fois-ci à la mère des croyants : Hafsa radi allahu anha1. Lorsque Othman radi allahu anhu décida de décupler le Coran, il demanda l’exemplaire de Hafsa pour en faire des copies et il le lui remit une fois les travaux finis (Boukhari, Fadail al-Qur’an, 3).

Hafsa radi allahu anha1 mourut à Médine, en l’an 45 du calendrier hégirien, durant le mois de Ch’aban (octobre 665) alors qu’elle avoisinait les soixante ans. Sa prière mortuaire fut dirigée par le gouverneur de Médine Marwan bin Hakem et elle fut enterrée dans le cimetière de Médine (Janna al-Baqi).

Elle était l’une des rares femmes de l’époque à savoir lire et écrire. Elle fut aidée pour cela par l’une des membres de sa famille : Chifa bint Abdullah. Elle rapporta 60 hadiths du Prophète saws et de son père Omar radi allahu anhu. Quatre de ces hadiths se trouvent à la fois dans le sahih de Mouslim et de Boukhari. Six d’entre eux sont présents dans le sahih de Mouslim uniquement et les 66 paroles prophétiques restantes sont dans le Musnad de l’imam Ahmed.

deco
rose