۞ ۞ سُبْحَانَ اللَِه وَ بِحَمدِهِ عَـدَدَ خَلْقِهِ وَ رِضَا نَفْسِهِ وزِنَةَ عَرْشِهِ و مِدَادَ كَلِمَاتِه ۞ ۞ يُريِدُونَ لِيُطْفِــُٔواْ نُورَ اؐللهِ نِأَفۡوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وَلَوۡ كَرِهَ اؐلْكَـٰفِرُونَ

Le reniement de son père, ou l'adoption d'un autre nom


Le lien du sang est important à maintenir et entretenir, c'est lui qui nous lie aux deux parents (le père et la mère). En effet, c’est une obligation en Islam de bien traiter ses deux parents et c’est un grand péché de les maltraiter.

Il est évident que l’on ne peut obéir à nos parents quand ils nous ordonnent de désobéir à Allah azawajalb. Le Prophète sawsa dit : "Point d’obéissance à la créature quand il s’agit d’une désobéissance au Créateur ". Mais un tel agissement de leur part ne doit pas nous empêcher de continuer à prendre soin d’eux et à bien nous comporter avec eux.

Allahazawajalbdit : Ton Seigneur a décrété : "n'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : "Fi ! " et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. et par miséricorde, abaisse pour eux l'aile de l'humilité, et dis : "Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit". (Coran 17/23-24)

Le Prophète saws dit : " Malheur puis malheur puis malheur à celui dont les deux parents (ou l’un d’eux) ont atteint avec lui la vieillesse et cela ne lui a pas permis d’entrer au Paradis." (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

L’Islam exhorte à la consolidation des liens de sang, eu égard à son impact sur l’établissement de la cohésion sociale ainsi que la pérennisation de la solidarité et de l’amour entre les musulmans. L’affermissement des liens familiaux est un devoir, conformément aux propos d’Allah,

Allahazawajalbdit : " ... craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement." (Coran 4/1) et "Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu' au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment,(Coran 17/26).

Allah azawajalb a mis en garde contre la rupture des relations familiales. Allah azawajalb dit à ce propos (Mais) ceux qui violent leur pacte avec Allah après l'avoir engagé, et rompent ce qu' Allah a commandé d'unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure.﴿  (Coran 13/25). Y a-t-il une sanction plus sévère que la malédiction et le mauvais séjour qui attend ceux qui rompent les liens familiaux ? En effet, en le faisant, ils se privent de la rétribution réservée, au jour du jugement dernier, à ceux qui consolident les liens familiaux et de beaucoup de biens dans leur vie en ce bas monde, à savoir la longévité et la richesse.

Le Prophète saws dit : "Quiconque veut avoir beaucoup de richesse et une longue vie doit consolider ses liens familiaux". (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Abu Hourayra radi allahu anhu a rapporté que le Prophète saws a dit : "Après qu’Allah, le Très-Haut a fini de créer les créatures, les liens familiaux se sont levés et ont dit : ceci est le rang de ceux qui cherchent la protection d’Allah contre la rupture des relations familiales. Allah leur répond : oui, et leur dit : voulez-vous que je tienne à celui qui tient à vous et rompe avec celui qui rompt avec vous ? Elles répondirent : oui. Allah leur dit : je vous l’accorde.". Le Prophète saws a également dit : "si vous voulez, lisez ce verset   Si vous vous détournez, ne risquez- vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ? Ce sont ceux-là qu' Allah a maudits, a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles ﴿ Coran 47/22-23). (Extrait de Sahih al-Mouslim, commentaire de Nawawî 112/16).

Ceci étant, il incombe de se demander qui peut être considéré comme celui qui consolide les relations familiales ? C’est ce que le Prophète saws a voulu élucider en disant : "il ne fait pas partie de ceux qui affermissent les liens de sang celui qui agit par compensation, mais celui qui rétablit ses liens de sang à chaque fois qu’ils sont rompus." (Rapporté par Boukhari).

Si celui qui rétablit la relation le fait par reconnaissance ou par compensation et n’a pas pris l’initiative en premier lieu, l’acte ne peut être assimilé à une action de raffermissement des liens de sang, mais c’est plutôt rendre la pareille. Car, certaines personnes ont un principe à savoir cadeau contre cadeau et visite contre visite. Ils ne donnent pas à celui qui les prive et ne rendent pas visite à celui qui les a abandonné.

Ceci n’est absolument ni la consolidation des liens de sang, ni ce que le Sage législateur a recommandé, ni le rang élevé que la Charia a préconisé d’atteindre ; mais c’est seulement appliquer la règle de réciprocité. Un homme avait dit au Prophète saws : j’ai des proches qui rompent les liens de sang qui nous unissent à chaque fois que je tente de les rétablir, qui me font du mal à chaque fois que j’essaie de leur faire du bien, qui m’ignorent pendant que je pense à eux. Le Prophète saws lui dit : "Si ce que tu dit est vrai, c’est comme s’ils se brûlaient avec des braises. Et tant que tu continuera ainsi, Allah t’apportera aide et assistance". (Rapporté par Mouslim) Qui peut avaler une braise ? qu’Allah nous préserve de la rupture des liens de sang.

Comme nous venons de dire, le maintien, l’entretien et l’affermissement des autres liens du sang est un devoir conformément aux propos d’Allah azawajalb, et celles de Son Messager saws.

Pour ce qui est de renier son propre nom de famille, cela n'est pas permit en toute évidence, pour la simple moralité, respect des parents, mais pour ne pas corrompre la socièté et ceci est valable aussi bien pour l’homme que pour la femme.

Il n’est pas permis d’attribuer une personne à une origine qui n’est pas la sienne ou au père qui n’est pas le sien. En effet, l’Islam interdit absolument au père de nier la filiation de son enfant sans en avoir le droit, et ceci fait l'objet d'un consensus entre les ulémas, conformément au Coran

Allahazawajalbdit : Appelez-les du nom de leurs pères : c’est plus équitable devant Allah. Mais si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères en religion ou vos alliés. Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux ﴿ (Coran 33/5).

D'après Abou Dharr radi allahu anhu qu'il a entendu le Prophète saws dire : "Tout homme qui s'affilie sciemment à un autre que son père renie sa foi. Quiconque s'affilie à des gens qui lui sont étrangers doit se préparer à occuper sa place en enfer. " (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

L’appellation par le nom du père est valable aussi bien dans la vie ici-bas que dans celle de l’au-delà comme le montre le hadith suivant : "Au jour de la Résurrection, on affectera un drapeau au traître et dira : voici la traîtrise d’untel fils d’untel. " (Rapporté par Boukhari et Mouslim ).

On doit donc appeler une personne par son nom et celui de son père, sous la forme "untel fils d’untel" ou une "telle fille d’untel". En arabe, cela donne "untel ibn untel" ou "telle bint untel". Cet usage était la règle jusqu’au 14ème siècle de l’hégire (20ème siècle grégorien). Par la suite, il a été remplacé pour copier le système des pays non musulmans (souvent anciens colonisateurs) et ainsi supprimer la filiation par le terme ibn "fils de". Cet état de fait n’est ni linguistiquement ni traditionnellement acceptable.

Une partie des musulmans a aujourd’hui perdu l’habitude d’utiliser le nom du père et pire, la femme prend le nom de son mari. Comment peut-elle prendre le nom d’une personne avec laquelle elle n’a aucun lien de parenté ? Son mari n’est en aucun cas son père ! Dans ce cas, changer de nom est donc clairement interdit en islam.

On accuse toujours l’islam d’oppresser la femme, mais on constate ici que c’est la culture occidentale qui oppresse la femme et non la religion musulmane . On parle toujours de soumission de la femme musulmane à l’homme alors qu’elle ne doit se soumettre qu’à son Créateur. Et en prenant le nom de son mari, ce sont une forme de soumission et une perte de son identité que la femme accepte et s’impose à elle-même puisque rien ne l’y oblige.


Wa Allâhou A’lam

Allah azawajalb est le plus savant

Le savoir parfait appartient à Allah azawajalb, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammedsaws, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.
Qu'Allah azawajalb nous protège tous contre le mal des mauvais caractères et des passions, il est certes celui qui entend les invocations, et c’est celui vers qui est l’espoir, il nous suffit et est notre meilleur garant.

band decoJe demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.