• • سُبْحَانَ اللَِه وَ بِحَمدِهِ عَـدَدَ خَلْقِهِ وَ رِضَا نَفْسِهِ وزِنَةَ عَرْشِهِ و مِدَادَ كَلِمَاتِه • • يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔـُٔو نُورَ اؐللهِ نِأَفۡوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِرُونَ

Le refus de s'acquitter de la zakât


La Zakât, en tant que charité, purifie les possessions du musulman en lui rappelant que la richesse ne lui appartient pas et qu'elle lui est accordée par Allah, richesse sur laquelle le déshérité possède un droit.

Elle tend aussi à purifier l'âme humaine en l'éloignant autant que possible de l'avarice et de la convoitise. Cette aumône a pour fonction d'aider le pauvre et le nécessiteux dans les difficultés qu'ils rencontrent. Elle représente ainsi une sorte d'impôt de solidarité dont s'acquitte volontairement le croyant.

Le Messager saws nous explicite les piliers de l’islam dans le hadîth suivant : "L’Islâm est établi sur cinq (piliers) : l’attestation qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de l’aumône légale, le jeûne de Ramadan, et le pèlerinage à la Maison (sacrée de La Mecque) " (Rapporté par Bukhârî et Mouslim)

Allah azawajalb dit : "Prélève de leurs biens une Sadaqa par laquelle tu les purifies et les benis, et prie pour eux, Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Audient et Omniscient " (Coran 09/103).

Allah azawajalb dit : "... et dans leurs biens, il y avait un droit au mendiant et au déshérité. " (Coran 51/19).

Dans la terminologie des sciences islamiques, le terme Zakât est utilisé pour désigner le troisième pilier de l’islam. C’est une obligation financière que chaque musulman possédant le seuil minimal (hawl) doit observer. 

Celui qui ne respecte pas ce pilier, Allah azawajalb lui a promis un grand châtiment et une sévère punition dans cette vie et dans l’au-delà.

Allah azawajalb dit : " Que ceux qui gardent avec avarice ce qu’Allah leur a donne par Sa grâce, ne compte point pas comme bon pour eux. Au contraire, c'est mauvais pour eux : au  Jour de la Résurrection, on leur attachera autou du cou ce qu'ils ont gardé avec avarice. C'est Allah qui a l'héritage des cieux et de la terre. Et Allah est parfaitement Connaissur de ce que vous faites. " (Coran 3/180)

Comme la Zakât est une bénédiction et une purification des biens, ne pas s’en acquitter est source de malédiction et de corruption pour les biens. Comme un fruit pourri qui finit par pourrir tout le panier, l’argent de la Zakat que l’on n’acquitte pas corrompt le bien et le dépouille de toute bénédiction.

Le Prophètesaws a beaucoup incisté à la pratique de la zakat et a mis en garde contre son abandon, tout en expliquant que ceux qui refusent de donner la zakat risquent d'étre exposés à de sevères sanctions dans cette vie comme dans l’autre. Dans cette vie les calamités de toute sorte s’abatteront sur eux.

Ceux qui ne prélèvent pas la Zakat sur leurs biens pour donner aux pauvres doivent savoir qu'ils sont injustes, car ils renient les droits des démunis et font du tort à la société. S'ils sont riches, c'est grâce à Allahazawajalb. Et la société qui consomme, achète et vend, fructifie donc leurs biens. Les personnes avares n'éveillent pas seulement le ressentiment dans le cœur des nécessiteux, mais elles encourent aussi la colère d'Allah azawajalb.

Le Prophète saws a dit : " J'ai reçu l'ordre de combattre les gens jusqu 'à ce qu 'ils reconnaissent qu'Allah est unique et que je suis Son messager, qu 'ils accomplissent la prière et s'acquittent de la zakât S'ils font cela, ils rachètent de moi leur vie et leurs biens au nom de l'islam. Allah Seul peut les juger (pour la sincérité de leur foi). " (Rapporté par Mouslim et Bukhâri)

Abou Hourayra radi allahu anhu rapporte : "Le Prophète saws mourut, Abou Bakr radi allahu anhu lui succéda et certains Arabes renièrent l'islam. 'Omar demanda alors (à ce dernier) : " Vas-tu combattre ces gens alors que le Prophète saws a dit : "On m'a ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils attestent qu'il n'est de dieu qu'Allah et que Mohammed est l'Envoyé d'Allah. Quiconque prononcera cette attestation préservera alors de moi sa vie et ses biens, excepté dans le cas ou il est coupable au regard de l'islam, et Allah le jugera en dernier ressort" ? " Abou Bakr radi allahu anhu répondit : " Par Allah, je combattrai quiconque établit une distinction entre la salât et la zakat, car la zakat est un dû sur les biens. Par Allah, s'ils me refusaient un seul bout de corde qu'ils apportaient au Prophète saws, je les combattrais pour me l'avoir refusé ! "'Omar radi allahu anhu dit alors : " Par Allah, je compris alors sans le moindre doute que c'était Allahazawajalb qui avait disposé Abou Bakr radi allahu anhu au combat et je sus alors qu'il avait raison. " (Rapporté par Mouslim et Bukhâri)

Wa Allâhou A’lam
Allah azawajalb est le plus savant

Le savoir parfait appartient à Allahazawajalb , et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammedsaws, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.band deco

Qu'Allah azawajalb nous protège tous contre le mal des mauvais caractères et des passions, il est certes celui qui entend les invocations, et c’est celui vers qui est l’espoir, il nous suffit et est notre meilleur garant.

Je demande humblement à Allah  de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.