۞ سُبْحَانَ اللَِه وَ بِحَمدِهِ عَـدَدَ خَلْقِهِ وَ رِضَا نَفْسِهِ وزِنَةَ عَرْشِهِ و مِدَادَ كَلِمَاتِه ۞      ۞ يُريِدُونَ لِيُطۡفِٔــُٔو نُورَ اؐللهِ بِأَفۡـوَٰهِهِمۡ وَ اؐللهُ مُتِمُّ نُورِهِ ۧ وِلَوۡ كَرِهَ اؐلكـٰفِـرُونَ ۞       ۞ هُوَ اؐلَّذِىۤ أَرۡسَلَ رَسُولَهُ ۥ بِاؐلۡهُدَىٰ وَ دِينِ اؐلۡحَقِّ لِيُظۡهِرَهُ ۥ عَلَى اؐلدِّينِ كُـلِّهِ ۦ وَ لَوۡكَرِهَ اؐلۡمُشۡرِكُونَ

decorarabesqueD2decorarabesqueG2 

Sourate Al-Mâ’ida

Récitée par Cheikh Saad-El-Ghamidi

Nom

Cette sourate tire son nom du verset 112, dans lequel le mot " Mâ’ida " se trouve. Comme pour le nom de beaucoup d’autres sourates, cette appellation n’a pas de relation spéciale avec le contenu de la sourate, mais a été utilisée simplement comme symbole pour la distinguer des autres sourates1.

Période de Révélation

Le thème de cette sourate indique, avec l’appui des traditions, que cette sourate a été révélée après le traité d’Al-Hudaybiyah, à la fin de l’an 6 ou au début de l’an 7 après l’hégire. Cela explique pourquoi cette sourate traite des problèmes survenus suite à ce traité.

Le Saint Prophète — paix et bénédictions sur lui — accompagné de 1400 musulmans, était allé à La Mecque le mois de Dhul-Qi`dah, en l’an 6 après l’hégire, pour effectuer la `Umrah mais les Quraysh, animés par leur hostilité, tentèrent de l’en empêcher, bien que cela soit tout à fait contraire aux traditions religieuses antiques de l’Arabie. Après de multiples négociations, il fut conclu un traité à Al-Hudaybiyah dans lequel il fut convenu que la `Umrah pourrait être accomplie l’année suivante. C’était une occasion très appropriée pour enseigner aux musulmans la façon d’exécuter le pèlerinage à La Mecque avec une dignité islamique et de les encourager à ne pas empêcher les incrédules d’exécuter le pèlerinage à La Mecque comme une vengeance de leur mauvaise conduite : ce n’était pas si difficile pour les mécréants de traverser le territoire musulman pour se rendre à La Mecque. C’est pourquoi les versets préliminaires traitent des éléments liés au pèlerinage à La Mecque et le même thème a été repris aux versets 101 à 104. Les autres sujets de cette sourate semblent également appartenir à la même période.

La continuité du propos indique que la sourate a été révélée dans sa totalité en une seule fois. Il est également possible que certains versets aient été révélés ultérieurement et aient été insérés dans cette sourate à différents endroits bien appropriés. Mais il ne semble pas y avoir la moindre discontinuité à quelque endroit de la sourate prouvant qu’elle ait été révélée en plusieurs fois.

Imterprétation de la Sourate - Smaïl Ibn Kathir

1 - Cette phrase prête à confusion. En fait, le nom des sourates renvoie toujours à l’un des thèmes qui y sont traités. On ne peut donc pas dire que le titre n’a pas de rapport spécial avec le contenu

decorarabesqueGdecorarabesqueD

 
Allah